La seconde de ses vingt ans

Posted: martes, 21 de mayo de 2013 by magali in Etiquetas:
0




Catwoman, Dulce Pinzon photographe mexicaine

 

Grand zoo clic sur connexion

Julie découvre une série de photos sur le mur. Noir et blanc. Plusieurs photos. Une série des années 60 là-bas au sud de l’Espagne. Cheveux noirs, yeux noirs, larges sourires, dents blanches.

Julie lit le commentaire : ma grand-mère dans son magasin avec ma mère et mes tantes. Comptoir en bois, balance romaine en fer. Tabliers de travailleuses. Toutes les tantes sont alignées de la plus vieille à la plus jeune. Coiffées. Impeccables. Les yeux rivés sur l’appareil. La plus petite c’est Paca, seul le haut de son visage dépasse du comptoir.

Clic sur la flèche à droite, photo suivante : Portrait, plan américain. Une femme le chemisier boutonné jusqu’en haut. Lecture : Ma mère à vingt ans, quelle femme !

Clic sur photo suivante deux fillettes derrière le comptoir, lecture : Ma tante Paca et ma tante Angéla.

Julie les connaît bien ces femmes-là. Elles y sont toutes, les femmes de la famille qui ont travaillé depuis le temps des tabliers d’écolière jusqu’à aujourd’hui : balance poids-prix sur le comptoir en inox. Magasin climatisé. A commencer par la grand-mère aux manches retroussées. Les mains occupées au travail, pas d’ongles peints. Visage sérieux et déterminé. Il y a cinq bouches à nourrir. Cinq filles, pas le temps de rigoler. Ça doit filer droit. Ana, la mère, vingt ans, pas encore mère. L’aînée. Tu parles d’une chance ! Ana occupe-toi de ceci, occupe-toi de cela. Réveille tes sœurs, habille-les, viens m’aider à la boutique après, aujourd’hui il y a une grosse commande à préparer. Pas le temps d’avoir vingt ans, juste le temps du clic de la photo. Suite du commentaire. Julie lit : Je t’aime maman. Julie clique sur j’aime.

 Clic sur déconnexion

0 comentarios:

LinkWithin