Penser à toi en 2012

Posted: lunes, 2 de enero de 2012 by magali in Etiquetas:
0

Pour Toñi, para siempre...

Penser à toi en 2012 c’est penser à quelqu’un qui n’a jamais voyagé. Quelqu’un qui a passé sa vie sur une île de 1200 kms de long et tout au plus 300 de large sans jamais en franchir les frontières. Peut-être quelques voyages à la capitale ou dans d’autres provinces où tu as parfois rendu visite à la famille ou aux amis ? Mais cela ne te plaisait pas. La mer non plus ne te plaisait pas. Tu n’y allais jamais et puis ta peau claire n’y aurait pas résisté. Tu as passé 57 ans dans ta ville au bord de la baie sans jamais t’en éloigner.


Penser à toi c’est évoquer quelqu’un qui pendant 57 années n’a finalement jamais quitté Santiago de Cuba. Cela peut faire sourire. Certains esprits éclairés diront un brave couillon celui-là, un vrai con quoi. Qu’a-t-il bien pu faire pendant tout ce temps dans la même ville ?

Penser à toi en 2012 c’est aussi dire que tu ne disposais ni d’Internet, ni d’un téléphone portable. Tu n’as même jamais eu l’idée d’en avoir un et la ligne téléphonique à la maison ne comptait pas l’international. Eh bien ! Quel ennui ce mec. Quelle petite vie que la sienne. Et ça existe des gens comme ça ? Sans même un passeport ?

Il y a encore des gens qui vivent ainsi sur la planète ?

Oui, bien sûr.

Que font-ils ?

Vas-y, tu verras.

0 comentarios:

LinkWithin