Aftertaste ou le goût des baisers

Posted: lunes, 24 de enero de 2011 by magali in Etiquetas:
0

Le chemin pour rejoindre la fête est long. Dans la nuit Claudia et ses copines le parcourent à pied en évitant les obstacles. Seule la lune éclaire : ici trou en vue, ici pierre en vue, ici bouse en vue. Il est joyeux le parcours du combattant qui va danser ! Au petit matin il faudra recommencer en sens inverse sauf si ce soir elles se trouvent un étranger pour les raccompagner en taxi ou les inviter à l’hôtel. Elles vont à la chasse aux dollars et sont préparées : jupe courte, jambes bronzées, fines bretelles, généreux décolleté, talons...

Enfin l’entrée illuminée de la discothèque. La musique déferle, Claudia est éblouie, un peu étourdie. Vite, elle dépoussière ses sandales.

A l’époque il n’y avait pas d’échographie. On dut expliquer à ses parents ce qu’était la fente labiopalatine, autrement dit le bec-de-lièvre. Serge était né ainsi, avec une malformation inesthétique : agrandissement de la narine gauche, fente de la lèvre et du palais. Il fallut prendre grand soin de ce bébé pas facile à nourrir. Le temps passa et Serge opéré grandit normalement. Enfin, normalement d’un point de vue médical. Il portait sur le visage les traces lointaines de cette anomalie et quelqu’un d’avisé pouvait déceler une légère modification de son parler. La cicatrice qui lui ciselait la lèvre jusqu’au bas du nez était là et lui valut bien des moqueries à l’école. Chacun connaît l’époque cruelle de la douce enfance. Heureusement vint l’époque bénie de la chirurgie esthétique et Serge améliora sensiblement son apparence. Il se sentait mieux et plaisait à quelques filles.

La première avec qui il passa une vraie nuit d’amour travaillait avec lui dans un camp de vacances pour jeunes handicapés. Elle était éducatrice et Serge se demanda une fois l’affaire faite et alors qu’il y repensait si sa décision de coucher avec lui n’avait pas été dictée par sa vocation : s’occuper de ceux que le hasard n’a pas vraiment doté. Enfin, il cessa d’y penser, à quoi bon ? Faire l’amour avec cette fille lui avait plu, d’ailleurs il recommencerait volontiers...
L’occasion se présenta sur le parking de la discothèque, il put conclure plusieurs fois la soirée à l’arrière de sa voiture en bonne compagnie. Certes il se disait que les jeux de lumière y étaient certainement pour quelque chose tout comme les quelques verres d’alcool d’ailleurs... Serge n’avait pas de fiancée.

Il restait l’éternel célibataire sympathique et disponible que l’on continuait à inviter. Lors d’un repas chez des amis il fit la connaissance d’un autre célibataire sympathique et disponible tout comme lui. Ils échangèrent leurs impressions sur la vie à un... Patrick lui dit qu’il partirait à Cuba dès l’été car là-bas les nanas tombent du ciel et t’as qu’à choisir, incroyable. Cette idée choqua un peu Serge mais il écouta patiemment les arguments. D’abord elles sont jolies, vraiment mignonnes comme tout, elles te cassent par les pieds, ce qui compte c’est rigoler, sortir, boire et crois-moi elles sont chaudes. En plus bien sûr tu les aides car elles n’ont pas un rond. Donc c’est bénéf. pour tout le monde, toi tu passes des vacances à baiser et la nana des vacances de rêve. Entente mutuelle quoi...

Maintenant Claudia embrasse Serge passionnément. Elle met la langue dans sa bouche avec joie et tourne et retourne avec malice. Un vrai baiser, salive, succion, démangeaison agréable dans le bas ventre. Elle s’applique, à peine si elle le laisse respirer. Elle enchaîne les baisers, les sourires, elle sent bien qu’elle le met à genoux. Certainement jamais personne ne l’avait embrassé ainsi...

0 comentarios:

LinkWithin