American dream

Posted: jueves, 5 de agosto de 2010 by magali in Etiquetas:
0


Víctor transpire, sa chemise est trempée dans le dos, la sueur coule sur ses tempes. Les clients sont entassés dans sa belle américaine.
Niurka fume avec délice, le visage tourné vers la vitre baissée à jamais. Elle regarde sa jupe légèrement relevée, ses cuisses et ses genoux bronzés collés contre les jambes de son voisin.

Lentement les façades défilent, la voiture roule, avance lentement. Sa cigarette au bout des doigts Niurka sent son imagination galoper. Sur la banquette avant les corps aussi se touchent, peau blanche contre peau brune, tee shirt trempé contre élégant chemisier. Elle se laisse aller sur la banquette son bras collé à celui du voisin. Elle le regarde et ils se sourient.
Le long du trottoir Víctor s'est arrêté bien avant le point de destination de la voiture. Niurka capte quelques mots dans le bruit du moteur et celui du ventilateur de bord. Il va s'acheter à boire tandis que les clients attendent collés par la sueur. Il coince son verre dans la portière de la belle américaine et repart en caméra lente. La belle américaine aux vitres coincées circule dans La Havane comme dans un film.
Niurka sent sur sa peau comme la présence du focus de la caméra. Elle se tourne vers son voisin. Il la regarde dans les yeux et lui dit qu'il aime ça, circuler dans une belle américaine comme aujourd'hui à côté d'elle, c'est savoureux. Niurka sent sa peau collée à la sienne, elle tire nonchalamment sur sa jupe. Elle ne sait plus si c'est pour la baisser ou pour qu'il suive son geste et pose son regard sur ses cuisses et ses genoux bronzés collés contre ses jambes. Elle le regarde et lui dit qu'à elle aussi cela lui plait car elle a beaucoup d'imagination.

0 comentarios:

LinkWithin