Time between

Posted: domingo, 20 de junio de 2010 by magali in Etiquetas:
0


Plusieurs fois le bruit de l'eau qui s'ouvre frappée par le récipient qui pénètre sa surface, plusieurs fois le bruit de l'eau qui glisse le long de sa peau. Dans l'entrebaillement de la porte j'aperçoie son corps de profil. Peau dorée comme un soleil, ses mains longues aux doigts bruns, fins et agiles, nettoient avec soin son sexe mou. Il est silencieux et concentré, le menton sur la poitrine, lentement il répète les gestes habituels d'une toilette méticuleuse et intime.
Ces mains et ce sexe si proches il y a un instant s'offrent à moi maintenant dans toute leur altérité et inscrivent la distance et aussi le désir. Ou bien ces mains et ce sexe si proches l'instant d'après s'offrent à moi maintenant dans toute leur altérité et inscrivent la distance et aussi le désir.

0 comentarios:

LinkWithin