Rrrevolucion

Posted: miércoles, 11 de noviembre de 2009 by magali in Etiquetas:
0

Métro Félix Faure, Paris 15ème, samedi 30 octobre 21h30 début de soirée.
Les plafonds de chez Nathalie sont hauts, de grandes fenêtres donnent sur la rue, une cheminée en marbre dans un angle, une collection de posters Coca Cola au mur, de l'autre côté un poster du Che. Kinderlan n'est pas seul, Christophe l'accompagne. Ils sont chez Nathalie, une fan de Cuba, et clin d'oeil de Christophe, des cubains !
Kinderlan !je vais te présenter une fan de Cuba, clin d'oeil de Christophe, et des cubains ! Nathalie, Kinderlan, un ami cubain, il fait dentaire avec moi.
Nathalie : « Moi j'ai fait Cuba cet été, 18 jours exactement, pas un de moins. Bon j'avais déjà fait le Costa Rica, le Nicaragua, le Guatemala. Et puis là Cuba, j'ADORE».
Kinderlan s'approche, elle continue : « Salut, t'es cubain alors ? je vais te faire un moRRRito comme jamais, tu vas voir. C'est facile, je buvais que ça à l'hôtel, partout, tu vois pendant 18 jours ! Alors qu'est-ce-que t'en penses ? » Kinderlan acquiesce timide, un large sourire, oui, oui.
« J'ADORE Cuba ! Tu parles bien français ! Super ! Moi tu sais l'espagnol c'est pas mon truc, j'ai jamais étudié cette langue, je faisais allemand, tu vois ? Mais bon, la première fois que je suis allée à Cuba des potes m'ont dit, c'est simple, il faut juste que tu saches dire « Viva la RRRevolución » et « Cuba libre » ah, ah, ah ! tu vois ? Bon maintenant ça va, je comprends un peu, et puis il suffit de dire « Viva la RRRevolución » et « Cuba libre »et ça passe, on est sauvé ! ». Kinderlan acquiesce timide, un large sourire, oui, oui. Elle enchaine « Puis les cubains sont vachement sympas, tu vois. Tu parles à tout le monde, c'est pas comme à Paris ! Ils arrêtent pas de faire la fête, ça doit te manquer ici. Bon, tu vas en boite danser la salsa ?» Kinderlan acquiesce timide, un large sourire, oui, oui.
Dimanche 1 novembre 23h45 heure cubaine, 17h45 à Paris.
Mail de Kinderlan à son ami Julito :
Compadre, tu ne peux pas deviner d'où je t'écris...Bon, je suis dans un appartement à Paris, 15ème, je te raconte pas, la jevita s'appelle Nathalie. Tu imagines bien que je lui ai donné ce qu'elle espérait, et plus encore. Là on vient de se lever et elle a préparé un plat de spaghetti dont tu n'as pas idée, du fromage, incroyable. Ecoute le plus beau, si tout va bien je serai à Cuba cet été, elle tient à ce que je l'y accompagne, parcequ'elle ADORE Cuba, et ne parle pas très bien espagnol. Un « jamón compadre » . Alors écoute-moi bien, tu vas nous louer ta chambre pendant trois semaines et crois-moi Frère pour la première fois on va pouvoir aller boire des mojitos tous les soirs à l'hôtel et connaître toutes les discothèques. Je te dis que ça ! En attendant je te tiens au courant, s'il te plait n'oublie pas de m'écrire et donne-moi des nouvelles. Salut Frère et n'oublie pas : Liberté, Egalité, Fraternité, y'a que ça de vrai Compadre. »

0 comentarios:

LinkWithin