Chacun cherche son Che

Posted: martes, 27 de octubre de 2009 by magali in Etiquetas:
1

Le Che se retourne dans sa tombe. Françoise le sait c'est à chaque fois pareil mais elle ne peut pas s'en empêcher. Cette année elle a même poussé le vice à rajouter un film sur lui.
D'habitude elle se contente de la biographie, illustrée par quelques images soigneusement choisies de sa vie passionante. Ce ne sont pas des posters romantiques, ni des portraits virils du beau guerrillero, mais ils produisent leur effet quand même ! Oui elle en convient, c'est pas romantique, c'est pas tropical, ni jungle bolivienne.
Hier donc, ils ont parlé du Che. Priscillia (1m75,yeux noisette, lèvres épaisses, 95-62-92) ouvrait de grands yeux de biche surlignés avec maestria d'un trait d'eye liner brun. Son décolleté plongeant en ce 22 octobre laissait entendre qu'elle aimait les risques et pouvait jouer avec sa santé. Négligemment posé sur le dossier de sa chaise un petit blouson noir en cuir souple lui permet de parcourir, en limitant malgré tout les risques de bronchite (enfin cette année c'est plutôt la Grippe A) les quelques mètres afin de regagner sa petite voiture twingo, tellement chou, garée sur le parking du lycée.
Dés la première question les bras se sont levés tels les mitraillettes des guerrilleros entrant dans la Havane libre. Françoise a donné la parole à Priscilla, qui a donc situé Puerto Rico, le pays du Che en Amérique du Sud. « Sí muy bien, pero no exactamente » Là on sort la carte et on regarde le continent avec sa douce ceinture marquant une croupe féminine vers le Sud et un buste parfait vers le Nord, sans oublier sa mascotte : le beau lézard vert. Françoise sent que les membres du Che commencent à frémir. Armée de courage, telle une Haydée, une Melba elle continue l'exploration du document, du continent et du Personnage.
Priscillia lève à nouveau la main avec enthousiasme, ses yeux brillent, et elle reprend acquise à la cause un épisode de la vie du Che :
Le document, une bibliographie du Che nous apprenons qu'il a fait un discours à Alger, en Amérique Latine. « Sí, muy bien, pero no exactamente ». Par quoi commencer ? On a du leur donner une bibliographie à lire en français, donc elle a bien compris. Ensuite le pb de conjugaison qui consiste à accorder le verbe avec son sujet : qui est-ce qui apprend ? Mais bien sûr, voyons quelle étourdie ! Enfin elle a retenu exactement l'expression América Latina est n'a pas omis d'omettre l'article devant un nom de continent. Il y a quand même l'Afrique et l'Amérique Latine... Françoise applique alors les consignes de notation positive et prend en considération tous ces points positif, tellement positifs. Priscillia, sa bonne volonté, est en cours d'acquisition de plus elle pratique l'interdisciplinarité que nombre de ses professeurs ignorent encore. Elle coche une croix dans la case du 22 octobre, Priscillia sera récompensée pour sa participation orale à la classe.
Alors elle sent que le Che s'appuie sur un coude dans sa tombe et se retourne lentement, montrant un dos musclé sous le treillis vert olive. Le cours s'achève, Priscillia se lève souriante et s'empare d'un geste décidé de son sac à l'éffigie du Che. Elle crie Victoire tandis que ses camarades entourent cette élève exemplaire vers la sortie, le Che finit de se retourner dans sa tombe.

1 comentarios:

  1. tetrabrik says:

    es así, se debe retorcer en su tumba

    salú

LinkWithin